الجزائر اليوممال وأعمال

Stratégie nationale de relance de l’industrie textile

Cap sur la remontée totale de la filière : le coton et les fibres synthétiques seront produits localement

AnAlgeriA

 Le Ministre de l’Industrie et des Mines, Monsieur Abdesselam BOUCHOUAREB,a présidé, aujourd’hui au siège du ministère, la cérémonie de signature entre les partenaires – EPE TEXALG Spa (filiale du Groupe public Getex) et le turc –BOYNER SANAYI. Nous vous reproduisons ci-dessous les principales déclarations de Monsieur le Ministre de l’Industrie et des Mines.

–         Je félicite les deux parties pour ce nouveau partenariat industriel basésur la règle 51/49% ;

–         La Turquie commence à devenir un partenaire important de l’Algérie dans le textile pour ne pas dire que c’est le principal partenaire ;

–         Cette joint-venture produira à Meskiana 3000 T/an de filés laine et mélanges ;

–         C’est un complexe qui nous tient à cœur parce qu’elle a une histoire  et un rôle important;

–         Personnellement, je l’ai vu naître, évoluer et prospérer avant de connaître le déclin par conséquence du plan d’ajustement du FMI ;

–         Elle est à l’arrêt total depuis 11 années suite à sa dissolution par anticipation en juin 2006 ;

–         C’est une double satisfaction qu’un outil de production reprenne l’activité d’autant qu’il vient dans une région enclavée qui ne dispose d’aucune solution de création d’emplois ;

–         C’est un projet important pour la région parce qu’il recréera 400 emplois directs d’ici 2020. Cela donnera un nouveau souffle à la région et ressuscitera le savoir-faire local ;

–         Dans cette région, tout un écosystème du textile a disparu car le complexe de Meskiana alimentait les complexes de filature de Tébessa et Ain Beida en tops de laine et synthétique;

–         Cet écosystème, nous le relançons entièrement dans le cadre de la stratégie nationale de reconstruction de la filière textile ;

–         L’ensemble des unités textiles à l’échelle nationale sont en phase de modernisation et de relance ;

Bilan de la filière textile : le secteur public pour la 1ère fois bénéficiaire en 2016

–         Je tire une satisfaction importante pour moi-même parce qu’en 2016, le secteur du textile a renoué avec les bénéfices ;

–         Nous commençons à enregistrer les premiers résultats de cette stratégie ;

–         En 2016, toutes les filières du Groupe C&H relevant du nouveau Groupe Getex sont bénéficiaires ;

–         C’est la 1ère fois que cela arrive depuis l’ouverture du marché ;

–         Ces filiales ont payé l’IBS et le Groupe Getex a pris des dividendes ;

–         Jusqu’à présent, la filière textile publique vivaient sur les dotations du budget ;

–         Ce qui est le plus rassurant, c’est que cette reprise s’effectue dans la branche confection, là où la bataille est féroce ; Une remontée de la chaine des valeurs de l’aval ; 

–         Le complexe de Relizane qui commence avec la filature a déjà un bon de commande à l’export pour 2 milliards DA dès juillet-août prochain ;

Avenir d’industrie du textile : la remontée totale dans la chaine des valeurs – Coton & fibres synthétiques-

–         Maintenant le défi qui nous attend dans le textile n’est pas seulement de faire revivre les entreprises, mais celui d’aller vers une remontée totale de la chaine des valeurs ;

–         Pour cela, nous encourageons l’investissement dans l’amont de la filière :

ü Accompagnement d’un opérateur privé à Adrar pour la culture de coton (production : 20.000 tonnes /an) ;

ü Nous sommes en discussions pour un partenariat dans la production de la fibre synthétique au niveau du pôle chimique de HadjarEssoud à Skikda destinée aux marchés national et international ;

ü L’avenir de l’industrie textile est également dans la sous-traitance pour d’autres filières ;

–         Je saisi la présence de la presse pour lancer un appel aux investisseurs privés : pour investir les différentes branches de la filière dont celle de la confection/habillement.

 

Point de presse : textile & sidérurgie

 

En marge de la cérémonie de signature, le Ministre de l’Industrie et des Mines a animé un point de presse durant lequel il a répondu aux questions des journalistes. Ci-après les principales déclarations :

–         Le complexe de Meskiana :

ü Le montant de l’investissement pour le nouveau complexe né de ce partenariat est de l’ordre de 16 millions USD pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 36 millions USD à horizon 2020 ;

ü Avant la fin de l’année, nous engagerons les travaux de réalisation du complexe avec une capacité de production de 3000 tonnes/an de filés de laine et mélanges;

–         Sidérurgie : plus d’importation de rond à béton à la fin du 1ersemstre 2018

ü Le 22 avril prochain, nous démarrerons le 2ème laminoir du complexe de Tosyali à Oran et le troisième en juillet 2017 ;

ü Le Complexe de Bellara démarrera vers mai-juin 2017 ;

ü Comme je m’engageais en 2014 à satisfaire nos besoins en ciment en 2017, je vous annonce aujourd’hui qu’à la fin du 1er semestre 2018, nous n’importons plus un kilo de rond à béton. Je m’y engage et assume mes responsabilités ;

ü El Hadjar monte en cadence :Il n’y a aucun problème à El Hadjar sachant qu’il est plus facile de construire une nouvelle usine que d’en rénover un complexe à 80%. El hadjar monte en cadence progressivement.

اظهر المزيد

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

إغلاق